Trench-coat à la coupe parfaite

D’abord je tenais à vous dire un grand merci pour l’accueil que vous avez fait à ma veste d’homme postée il y a deux semaines. Vos commentaires m’ont beaucoup touchés et encouragés. Vous êtes top! Merci encore ❤️.

Aujourd’hui c’est un modèle avec un destin un peu particulier que je m’apprête à vous présenter. Pour une fois que j’ai voulu respecter un modèle sans y apporter de modifications majeure! Ma machine à coudre tombe en panne! C’est le drame. D’autant plus que la construction de mon trench-coat Isla était presque terminée, il ne manquait plus que les manches à fixer et lundi j’allais pouvoir le porter. Mais ma machine ne voyait pas les choses comme ça, elle a décidé de ne plus fonctionner en me laissant sur ma volonté inébranlable de porter ce trench lundi, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Donc les choses ne se passaient pas comme prévu.
Pour me consoler, j’ai essayé ma veste devant le mirror histoire de constater au moins mon évolution cette matinée là. Et Bim! Le déclic: Une veste sans manches!! Mais oui! Pourquoi n’y avais-je pas pensé depuis le début? D’ailleurs chez Zara ils avaient sorti un modèle similaire. Il ne me restait plus qu’à faire un petit ourlet à la main au niveau des manches et le tour était joué, lundi j’allais pouvoir mettre ma veste comme initialement prévu 🙂

MAKING OF
La première chose que je dois dire est que ce patron est très bien coupé. Là pour le coup c’est un zéro faute. Pour cette veste je n’ai pas ajouté la doublure. J’ai raccourcie le trench de 8 cm. Prolongé l’ouverture de la fente (en dessous des fesses) pour faire du vent un allié 😉 . Les instructions recommandent l’utilisation de 4,20m de tissu. Mais n’ayant qu’un coupon de 3m de tissu j’ai réussi à tout caser (manches y compris) dans ce coupon, mais c’était vraiment ric-rac. Le tissu vient de chez Sacrés Coupons rue d’Orsel Paris 18ème.
Je suis contente de mon trench sans manches, même si je me rends compte que le tissu n’est pas 100% adapté à un trench qui normalement se fait dans un tissu moins froissable et plus adapté à la pluie. Pour les soirées fraîches d’été je pourrai mettre un gilet en dessous, en automne je monterai les manches, au printemps prochain j’en ferai sans doute un autre dans un tissu adapté… Vive la couture!


A trench coat with a perfect cut

First of all i wanted to thank you from the bottom of my heart for all your comments and likes on the men’s jacket I posted 2 weeks ago (even though I did not do an English version of the article). I was really touched and encouraged. Thanks again!

Today I am showing you a jacket with a particular story. For once I was sewing a garment and not planning to make any major alteration when suddenly my machine stopped working. Drama! I had almost finished my Isla trench coat . Only the sleeves were waiting to be fixed and I could wear it on Monday. But my Mac did not seem to understand. I tried fixing it, but nothing would do. The sewing machine would not work.
To calm my heart down, I decided to try the jacket on in front of the mirror to at least see the work I did so far. I had a sudden insight to keep it sleeveless. A sleeveless jacket! Why didn’t I think of that before? Now I just needed to hand stitch at the armholes and I would be good to go.

MAKING OF
I did not add any lining to the jacket. I shortened the length by 8cm. Extended the slit for it to be longer. The instructions recommend using a 4,20m of fabric. But i only had a 3m piced of fabric and squeezed to get all the pieces to fit in it (including the sleeves)
I am happy about how things turned out even though I realize that this fabric is not 100% meant for sewing trench-coats. For cooler evenings during summer I will wear a vest underneath, in autumn I will add the sleeves, and next summer probably sew another one… Long live sewing!

imageimage image imageimageProcessed with MOLDIV

Share this post?

Leave a Comment