Sa première Robe en Liberty London

English version

Coudre pour Jade est l’une des meilleures opportunité que la vie m’ait offerte. Souvent je me dis que j’ai commencé à coudre au bon moment pour être assez opérationnelle aujourd’hui dans la couture des vêtements de ma fille, née en 2019.

Lorsque j’ai su que j’était enceinte d’une fille, j’ai écumé tous les tissus Liberty London possible pour lui trouver le bon motif afin de lui coudre essentiellement une turbulente et des petites blouses (à partir de ses 6 mois). Avec le confinement aller en boutique à la chasse au Liberty n’était plus évident et j’ai été ravie de trouver que chez Minerva une importante variété de Liberty était en vente. J’ai tout de suite sauté sur l’occasion et ai commandé 3 merveilleux coupons que je vous montrerai dans les posts qui vont suivre tout au long du mois du Janvier. Celui-ci est le Liberty London Tana Cotton Lawn Fabric dans la couleur Jade (comme le nom de ma fille!).

Chaussures et chaussettes – Zara
Chaise – Emmaüs 
Plaid coton – Ikea
Tapis – Ikea
Doudous – Monoprix
Papier peint – Borastapeter réf. Falsterbo Birds 

Je trouve que le Liberty est très beau même tout seul, mais cette fois-ci j’ai essayé d’utiliser un ruban en dentelle de coton pour donner un peu plus de relief et de profondeur à cette petite tenue. Pour le patron, j’ai utilisé la partie haute de la barboteuse à volants de chez Citronille (du livre Les intemporels pour bébés – Tome 2) à laquelle j’ai rajouté un rectangle froncé. Pour déterminer la largeur du rectangle j’ai multiplié x 2 la largeur du haut. 1 m de tissu était suffisant pour ce projet.

 

Share this post?

Leave a Comment

  • Sophie dit :

    Quelle jolie robe, jolie fillette et joli prénom ; ma fille porte le même mais elle aura bientôt 20 ans, alors le liberty ce n’est plus pour elle : )
    C’est bien de pouvoir tout caser dans 1 mètre vu le prix du tissu mais je dois dire que la qualité est au rendez-vous et le liberty tient toutes ses promesses, il ne défraichit pas et est si agréable à porter et à coudre !

Répondre à Sophie Annuler la réponse