IKEA hacking -Fauteuil Poäng

8 sept

image

Alors! Je ne sais même pas par où commencer…

Ceci est un joli défi que je vous présente ici. Parti d’une idée simple mais aboutie sur un résultat plutôt sympa.

C’est l’histoire du fauteuil Poäng venu de chez Ikea, mais qui n’avait visuellement pas sa place dans le salon qui l’a adopté. L’idée était de faire de lui le roi des lieux…

Tout commence avec un challenge de décoration d’un intérieur tout neuf, car nouvel appartement livré. L’idée étant de  donner à cet appartement un intérieur chaleureux, cool et lumineux. Les tons de couleurs choisis: gris et jaune. Un tour chez le géant suédois: retour avec une panoplie de meubles entre autre un canapé d’angle gris et un joli meuble laqué jaune. Jusque-là tout va bien. Sauf qu’une fois tous les colis déballés et montés il y avait ce fauteuil Poäng qui ne semblait pas trop être à sa place au vue de sa couleur.  J’ai donc pensé dans un premier temps à le peindre avec une peinture spéciale textile. Mais idée très vite abandonnée. Ensuite l’idée de coudre une housse en remplacement de la housse d’origine était ce qui me semblait le plus approprié. Mais était-ce faisable? J’avais le choix entre coudre une housse à l’identique de la housse d’origine (c’est à dire avec deux compartiments deux fermetures éclairs, et le petit repose tête), ou coudre une grande housse genre cache-misère, qui couvrirait joliment le tout.

La première option était évidemment la plus idéale, mais le choix dépendrait justement du niveau de difficulté. Regardons cela de plus près:

 

ENG - So where do I even start?
This is a beautiful challenge that I am presenting here. It all started from a simple idea but ended in a cool result.

This is the story of the Poäng couch purchased at Ikea, but which did not look ok in the living room that adopted it. I gave a little help here to turn this couch into the king of the area…

All started with this home staging challenge. Actually this is a brand new apartment that had just been purchased, so the place was empty with basic white walls. The idea was to redesign and decorate. We are focusing here on the living room with color Grey and Yellow chosen for the interior. We head to the Swedish mega-store and come back with different furniture including a grey angle chair and a yellow TV furniture. Till now all is well. Only that once all the furniture had be unwrapped and assembled, we find ourselves with this cream-ish chair, that does not really have anything to do with the rest. That is when I told myself that something had to be done. In the beginning I thought of painting the cushion cover, but I ended up not wanting to go through all that hassle. Then I thought of sewing a different cushion that could replace the original one. But could this be easily done? I told myself that if it was too difficult I would just sew a basic cover with no zip or anything, and just smuggle the cushion in it.

The first option was the most ideal. However all depended on the level of difficulty. Let’s look at this closely:

poang12 poang1

 

J’ai noté: présence de mousse de rembourrage, molleton, 2 compartiments, 2 fermetures, du biais. Une face A. formée  par seule pièce, et une face B. constituée de trois pièces. Présence également de Velcro pour maintenir la housse et son rembourrage à la structure en bois.
En vérité une fois que j’avais compris comment le tout était assemblé, je me suis rendue compte qu’il j’agissait en vérité de coudre une grande trousse avec deux compartiments. Ce qui me fait dire ceci: "Qui peut coudre une trousse… peut coudre cette housse!"

Vous me suivez toujours?
Ok. Alors maintenant que j’étais plus ou moins sûre de mon coup, ma folie imaginative qui, avouons le s’était mise totalement à l’écart le temps de calculs et de décisions sérieux, commençait à sortir tout doucement sa tête de l’eau en reprenant ses fonctions de directeur artistique, notamment lorsqu’est venu le moment de: CHOISIR LE TISSU!

Le choix du tissu: C’est le moment que j’aime le plus dans tout projet impliquant du textile. Rappelez-vous du fil conducteur: Un séjour gris et jaune. Le fauteuil devait donc suivre ce rythme, MAIS je comptais lui donner une touche de peps, joie, créativité, style, et modernité. Un tour rapide sur le site d’IKEA pour voir la panoplie de tissu d’ameublement disponible, et BINGO! Un nom: Färgkulla. Expédition flash chez Ikea. Retour avec une seule envie —> tester la compatibilité…

ENG – I took note of the following: foam cushioning, batting, 2 compartments, 2 zips, bias binding. Side A. formed with only 1 piece, side B. formed with 3 pieces. I also noted the presence of velcro that maintained the cushion to the wooden structure.
Honestly once I understood how everything was assembled, I realized that it was like sewing a big pencil case with two compartments. And this makes me say the following: "who can sew a pencil case, can sew this cushion cover"

Are you still with me?
Ok. So now that I was more or less sure, my imaginative craziness that had till now found a hiding place, started stepping out slowly. It started taking its responsibilities of artistic director, especially when came the moment to CHOOSE THE FABRIC!

Choosing the fabric: This is the moment I like the most in any fabric based project. You remember the main idea? A grey and yellow living room. The chair should also follow this theme however I wanted it to be pepsy, joyful, creative, and modern. A quick tour on the idea website, and bingo! Färgkulla was it’s name. Let’s see how the colors match…

poang2

 
Le test avait l’air ok. On pouvait à présent commencer la gros du travail, c’est à dire peindre le meuble et coudre la housse.

Au sujet de la peinture du fauteuil, il a fallu poncer avec du papier de verre avant la pose de deux couches de peinture. Ici j’utilise la peinture Gris chrome effet métallisé de Ripolin. Je l’avais déjà utilisée pour customiser la table basse de ce même salon.
Le résultat est lisse, brillant et satiné, exactement ce qu’il faut pour rester dans les tons de gris tout en apportant une texture différente.

 

ENG - The test seemed ok.  I could now start painting the wooden structure and sewing the cover.
Regarding the paint, the reference is Ripolin’s Gris chrome effet métallisé. I had already used it to paint the sturdy table. I sanded the wood before applying 2 coats of paint.
The result is sleek and smooth, and is an appropriate color that stays in the color scheme, but at the same time brings its own bright touch.

poang6

Pendant que la structure en bois sèche, place à la découpe du tissu et à la couture de la housse.

ENG- while the wooden structure is drying, it’s time for me to cut the fabric and start sewing the cover.

*********

poang3

OS final 020 poang8 poang7 poang9 poang10 poang4 poang11

Le fauteuil a été acheté à 59 euros. D’après vous combien ça vaut aujourd’hui?

ENG- Purchased for 59 euros. How much will this chair cost now?

Celebrating ONE YEAR !

3 sept

image

image

image

image

 

Hellow Hellow,
Je célèbre cette semaine ma première année de présence sur la blogosphère! Et pour marquer le coup, je fait un recap de mes projets couture, réalisés depuis fin Aôut 2013.
Faire ce recap était également l’occasion pour moi de me rappeler du but de départ de ce blog: Faire partie d’une communauté de couturière très talentueuse, et rendre mes créations visibles à tout le monde.
Après un an de folie imaginative, voici le constat que je fais sur cette année qui vient de s’écouler:
– Au départ j’ai failli tomber dans le "coudre pour coudre" car il fallait bien alimenter mon blog. Toutefois aujourd’hui, je suis plutôt dans une optique de "coudre car j’adooooooore coudre".
– J’ai enfin réussi à apprendre à poser une doublure comme une pro. J’ai quand même mis deux ans à apprendre cela…. DEUX ANS!!! Mais grâce à Geraldine avec son post sur le pas-à-pas de la veste Michelle, j’ai pu comprendre aisément.
– Sur le plan "patrons", je ne suis plus 100% Burda comme avant, mais je m’intéresse également à d’autres créateurs de patrons, notamment parce ce que j’apprends davantage (niveau technique) de part les explications des créateurs de patrons, plutôt que via Burda (qui a failli faire de moi la princesse du système D).
– J’ai appris à sortir de ma zone de confort et de tenter des modèles un peu plus techniques (comme le trench Printemps Printemps!)

Voici les 5 objectifs que je me fixe pour la période 2014/2015:
– Faire des finitions correctes – Faut pas croire mais, jusqu’à y a pas longtemps, l’intérieur (c’est à dire la face cachée) de mes créations était du genre… "Nooooooon!!!!".
– Ajouter plus d’imagination et de créativité dans mes modèles pour en faire de vrais pièces de créateur.
– Me diversifier un peu plus, c’est à dire oser parler de choses qui m’intéressent vraiment c’est à dire les DIY, la couture, la mode, les chaussures, bref, faire de ce blog un genre de Creative Diary. En effet je trouve que je me limite encore trop, comme si j’avais peur de me dévoiler. Jusqu’ici je suis restée vraiment Couture-Couture.
– Trouver un template pour ce blog, qui reflète davantage l’image de ce que je souhaite véhiculer.
– Etre active sur les réseaux sociaux. Lire la suite

Must-have – Le haut

25 août

imageMust-have4Must-have3Must-have2

Nous revoilà après quelques semaines d’absence de la blogosphère. J’espère que vous avez tous passé un super été, et que vous êtes prêts pour une nouvelle saison tout pleins de nouvelles aventures créatives!

Reprenons tout doucement avec un projet qui était sur ma To-Do list depuis un bon moment. Il s’agit du top Must-have des patrons Aime comme Marie.
Must have est un petit haut avec des manches raglan, très rapide, facile et ludique à réaliser. Toutes les associations de couleurs, de matières, de biais et de passepoils sont possibles, ce qui laisse une grande place à votre créativité. Ici j’ai utilisé du tissu pour sweater au niveau du corps et un léger lainage pour les manches. J’ai également mis un biais jaune en guise de finition pour le col et les manches. J’ai par ailleurs rallongé les manches pour faire de ce haut un vêtement que l’on peut porter également en automne, style haut passe-partout sur un jean, comme c’est le cas ici.

 

ENG – Here we are again after a few weeks of absence from the blogosphere. I hope y’all had a great summer and that you are ready for a new season full of new creative adventures!

Let’s get the machine running slowly for new beginning. Starting with this project that has been on my To-Do list for some time now: The Must-have top an Aime comme Marie pattern.

Must have is a little raglan sleeve top that is very easy, quick and fun to sew. All combinations of fabric, textures, bias binding, and piping are possible with this pattern. This project really gives you the opportunity to express your creativity. I’m using here a heavy jersey fabric for the body, and some light wool for the sleeves. I also added a yellow bias binding to end the collar as well the sleeves. As you can see I made the sleeves longer so that this top can be worn also in autumn, like an easy top within jeans, as it is the case here.

 

_______________________________________________________________________________________________________________

image

Je pensais justement qu’il serait bien que je fasse un petit aparté pour expliquer l’histoire du jean que je porte ici.
Cela faisait un moment que je voulais un Boyfriend jean mais c’était trop cher en magasin pour ce que c’était (ex. 49,99 euros chez Mango).
–> Alors un samedi je me suis arrêté chez Kiabi, direction rayon garçons et j’ai pris un jean en 14/16 ans (je taille 36) qui a coûté à peine une dizaine d’euros.
–> Une fois rentrée à la maison, j’ai utilisé une paire de siceaux pour enlever environs 8 cm.
–> Je souhaitais que le bas soit un peu étroit (sans pour autant faire cigarette) alors j’ai rétrécie le bas par une couture oblique, en commençant à 20cm du bas et en cousant une ligne oblique jusque vers la fin du pantalon  (le bas)
–> Une fois que je suis Ok avec le tout porté, je porte mon pantalon et replie le bas deux ou trois fois jusqu’à ce que ma cheville soit visible. J’enfile de petits escarpins et hop!

Vous pouvez aussi faire de petites déchirures ou usures au niveau des genoux ou cuisses, utiliser une petite quantité d’eau de javel ou de peinture. Tout dépend de où et comment vous souhaitez le porter. N’hésitez pas a réquisitionner le jean de votre fils, frère, ou neveu car il y’a un charme supplémentaire lorsque le jean à déjà été porté.

 

ENG- I thought i would write this little DIY in order to explain the story of the jeans I am wearing here.
I wanted a pair of Boyfriend jeans for sometime now, but they were too expensive in the store (ex. 49,99 at Mango).
–> So one Saturday morning I stopped at Kiabi (dept. store), headed to the boy’s section and grabbed a pair of 14/16 year old blue jeans (I am size 36 fr). It cost me a little more than 10 euros.
–> Once I got home, I used a pair of scissors to cut about 8cm away from the bottom.
–> I wanted the bottom to be a little narrow ( without making it too slim cut) so I narrowed the it by sewing a slanted hem at about 20 cm from the bottom, all the way down to the bottom of the trousers.
–> Once I was Ok with the trousers worn and the way it fits and looks, I folded the bottom  2-3 times until my ankle is visible. A pair of heels and there we go!

You can decide to make rips an cuts, use bleach or paint. All depends on where and how you want to wear your jeans. Do not hesitate to  borrow (for ever) a pair of jeans belonging to your son, brother, nephew, as these pants have a certain charm if they were already worn.

 

Flash Info!

7 août

imageimage

Ce jeudi 07 août 2014, les offres de la semaine chez Lidl comptent un matériel de maison qui nous intéresse particulièrement ici.

Une machine Pfaff basique comme la Singer que j’utilise et qui me sert depuis mes débuts. Cette machine semble être très correcte pour débuter en couture. J’espérais juste trouver plus de revus/avis sur internet à propos de celle-ci.

Bon! j’ai appris qu’il n’y en avait plus beaucoup alors n’hésitez pas à visiter différents magasins si vous souhaitez l’acquérir.  Vous avez aussi la possibilité de voir la disponibilité de ce produit en magasin dans votre région en faisant une recherche rapide sur le site Lidl.fr. Il y a aussi des articles de mercerie.

Voila! Je suis enthousiaste de partager cette information avec vous surtout que ma prochaine acquisition en matière de machine à coudre risque fortement d’être une Pfaff.

—————–
[ENGLISH]
I just learnt that the Lidl grocery shops are selling this Pfaff machine ideal for beginners (and similar to the Singer I am currently using). It is possible to check online whether your Lidl shop is part of the sale (especially if you live in France). If you live in a country where Lidl is present, I suggest that you check your local Lidl website as they often have this kind of easy sales.
I just regret not being able to find review of this machine online. But as I said not long ago, I would love to have a Pfaff sewing machine in a year or two.

Bernadette for Liberty – Jacket

10 juil

Bernadette and Liberty2 Bernadette and Liberty Bernadette and Libert5 Bernadette and Liberty10 Bernadette and Liberty8 Bernadette and Libert7 Bernadette and Liberty3

Paris, 10 juillet 2014. Il est 7h30, il pleut des cordes et des cordes. Je regarde par la fenêtre. Il fait froid, il fait gris… juste pas envie de me lever de mon lit. Et pourtant il le faut. Oui, il le faut car aujourd’hui c’est jeudi, et jeudi tout n’est pas permis!

Vient donc ma question existentielle de tous les matins: "Que vais-je porter aujourd’hui?" Aujourd’hui jour de travail, aujourd’hui qui plus est, jour de pluie. Dure, dure, dure est la vie. C’est là que mon regard se porta sur une petite veste accrochée au mur depuis quelque jours.. "Oh!!" me suis-je exclamée, "Bernadette! Que Dis-je? Pardonnez-moi. Comment aurai-je pu vous oublier? La vie n’est pas dure voyons… Moi qui cherchais l’occasion de vous faire sortir, voilà aujourd’hui le jour tant attendu..".
Tout d’un coup, une grande motivation me gagna. Je sorti du lit avec énergie, tel un enfant le jour de Noël, et pour cause, aujourd’hui je pouvais enfin porter et shooter ma petite "Bernadette for Liberty". Comme le dit ma mère: "Il ne te faut pas grand chose pour être heureuse".

"Bernadette for Liberty". La première Bernadette que je fais pour moi (vous pouvez jeter un coup d’œil à la Mpenzi Bernadette que j’ai cousue pour Stéphanie) . Ma Bernadette est faite avec un tissu style Liberty acheté chez Les coupons de Saint Pierre (3 mètres pour 10 euros) à Montmartre. Le patron est celui de la veste Bernadette de République du Chiffon. Aucune modification apportée à celle-ci sauf rallonger le corps de l’habit de 2 cm. Au départ, J’étais partie sur un passpoil rouge bordeau (je l’avais même annoncé dans mon précédent post) et j’étais vraiment convaincue que cela allait être tiptop, mais franchement KO total je trouve:

image

On voit bien que je ne suis pas trop conquise (lol). En tout cas j’ai vite fait de racheter un passpoil gris anthracite. Souvent trop de fantaisie tue la fantaisie. Je veux cependant faire une autre Bernadette claire, avec une couleur de passpoil qui n’a juste rien à avoir avec le reste du tissu. Vous savez ces genres d’assemblages fait de couleurs disparates, mais qui donnent un rendu de dingue. Je pense en avoir une idée, mais je peaufine encore…
Concernant le matelassage, j’ai pris un grand plaisir à le faire. Je pense que j’aime le challenge de réussir à faire des lignes parallèles de même écart (ici 3,5 – 4cm). RDV au prochain post, pour voir si j’en ai eu marre de matelasser… lol!

*Je porte ma Bernadette avec ma version jupe de la Elisalex dress (by Hand London)

Merci d’avoir lu cet article.

 

——————————————–

[ENGLISH]

Paris, July 10th, 2014. It’s 7:30 AM and it’s raining and pouring. A quick glance through the window. It’s cold and grey outside… I just don’t feel like getting up from bed. However I must get up. Especially as today is Thursday and Thursday is a working day.
Then comes my everyday question:"What should I wear today?" today working day, today rainy day. Life is too hard. My attention gets suddenly caught by a little jacket that has been hanging on the wall for a few days now:
"Oh!" I said. "Bernadette! What on earth did I just say? Please pardon me. How could I have forgotten you? Life is not at all hard hey! Look at me! I have been looking for an opportunity to take you out. Today is the D day…"
All of a sudden, I felt a huge motivation gain me. I jumped out of bed like a child on the day of Christmas, because I could finally wear and shoot my little "Bernadette for Liberty" today. As my mother says: "You don’t need much to be happy".

"Bernadette for Liberty". The first Bernadette I am making for myself (look at the first one I made for Stephanie here). I made my version with a Liberty style fabric that i bought at Les coupons de Saint Pierre (3 meters for 10 euros) but not on the online store. This pattern is a République du Chiffon pattern. No modification made on this version except from adding 2 cm to the lenght  of the body of the jacket. At the beginning I used a red piping and I was sure that it would turn out great ( I had even announced this in my previous post). But.. NO WAY:

[IMAGE]

You can see in the picture that I am not really happy of the result (lol). I quickly replaced it with a grey piping. I however want to make a light colored Bernadette, with a flashy piping that has nothing to do with the rest of the fabric. You know what I am talking about, the kind of fabrics that have nothing to with one another but once brought together, make a great match. I think I have an idea of what I want, but I have to think a little harder…
Regarding the quilting, I had a good time doing it. I think that I love the challenge linked to the fact of sewing straight parallel ligns with the same width (here 3,5 -4cm wide). See you at the next post to see if i got tired of quilting…lol!

* I am wearing my Elisalex skirt version of the Elisalex dress pattern (by Hand London)

Thanks for reading this post.

 

Mpenzi Bernadette – Jacket

22 juin

 

[Sawhili] Mpenzi Bernadette: (fr) Chère Bernadatte / (Eng) Dear Bernadette

[Sawhili] Mpenzi Bernadette: (fr) Chère Bernadette / (Eng) Dear Bernadette

Mpenzi2 Mpenzi4 Mpenzi7 Mpenzi9 Mpenzi6 Mpenzi8image

 

C’est le patron de la veste Bernadette de chez République du Chiffon, qui est mis aujourd’hui à l’honneur dans ce post.

image

Et pourtant cette veste n’avait rien pour me plaire au départ. C’est seulement lorsque j’ai vu la version matelassée de Jolies bobines que j’ai reçu un coup. Je voulais absolument la faire, et cela tombait bien! En effet, cela fait un moment que je m’interroge sur l’utilisation du Wax, que je trouve un peu trop délaissé, mais pourtant ce tissu qualifié par certains de "psychédélique" peut apporter beaucoup de caractère à une tenue sobre. Des techniques utilisées pour d’autre tissus telles que la technique du matelassage existent notamment en Afrique de l’ouest mais dans la confection de sacs et de trousses. Cependant on voit encore rarement l’utilisation de cette technique pour les vêtements (est-ce à cause de la chaleur?)

Donc au lieu d’accumuler les questions, je me suis dit allez! Seul problème, j’aime beaucoup le Wax, mais je ne suis pas très sure de la manière dont il me va au teint, à l’allure. Toutefois une chose dont j’étais bien sure, c’est que Stéphanie elle, raffole vraiment de Wax. De plus, son anniversaire s’approchant… Bref, tous les feux étaient verts!

Au sujet de la réalisation: Patience=Matelassage. Toutes les techniques de matelassage sur lesquels je suis tombées recommandaient de matelasser le tissu en entier avant de couper les pièces, chose que je ne me voyais juste pas faire. J’ai donc décidé, de couper mes pièces (couper 1 tissu, 1 doublure, 1 molleton, et ce pour chaque pièce) puis de matelasser pièce par pièce avant de commencer l’assemblage des pièces.

Pour ce modèle, j’ai décidé de faire le dos en une seule pièce (contrairement aux indications de Geraldine de RDC qui indique de couper 2 pièces), mais j’ai un souci avec le dos de la veste que je trouve un peu… bizarre. Sinon j’ai utilisé un biais au niveau de l’encolure et des manches, parce que je trouve charmant que les lignes de matelassage soient aussi visibles à l’intérieur (comme vous pouvez le voir dans les images). Ce sont les seules modifications que j’ai apportées. Toutefois, d’autres versions vont suivre, dont une version avec un passepoil rouge/bordeau. A suivre…

 

________________________________

[ENGLISH]

The pattern used here is the Bernadette jacket pattern from République du Chiffon.

[Image]

Believe it or not, this pattern did not attract me at all at the beginning. It is only when I saw the quilted version of Jolies bobines that bells started ringing in my head. I really wanted to make it and it was the right moment, especially as I was asking myself many questions regarding the usage of African fabrics. I truly believe that African fabrics have not been explored enough, especially as these fabrics can bring character to ones attire. I also think that techniques used for occidental fabrics such as quilting, have not been experimented enough on African prints. Quilting with African prints does exist especially in West African countries such as Senegal, Mali and Burkina Faso, on items like bags and purses. However quilting for clothing seems to be inexistent (because of the heat??).

Therefore, instead of accumulating many questions, I just told myself: “Let’s give it a try!”. I like African fabrics, but I’m not really sure of the way the fabric suits me. However, I am very sure that my friend Stephanie will be more than glad to own a new item in this fabric. In addition her birthday was near… so off I went!!

Regarding the realization, Quilting=Patience. All quilting techniques I came across recommended to quilt the entire fabric before cutting out the different pieces. I told myself “sorry but I do not really picture myself doing this”. I decided to just cut all pieces (cutting 3 times for one piece: 1 quilt, 1 main fabric, 1 lining), and quilt each piece, before sewing all pieces of the garment together.

For this garment, I decided to cut the back on the fold (Geraldine -RDC recommends to sew the back in two pieces) I just have a problem with the back of the garment… It looks a little weird. I also used bias instead of piping as I wanted the quilt to also be seen on the inside of the jacket. But I totally agree that Piping turns out really nice on the outside. However no worries, different versions will follow, especially one that I have started to work on with a red/wine piping. To be continued…

LIEBSTER AWARD

9 juin

image

 

Les Liebster Awards ont été créés afin de promouvoir les blogs ayant relativement peu d’audience ou que l’on veut faire découvrir au plus grand nombre. Le principe est relativement simple :
Vous recevez un tag « Liebster Award » de la part d’un blogueur/d’une blogueuse ayant lui-même participé à cette chaîne.
Vous partagez 11 anecdotes/infos sur vous.
Vous répondez aux 11 questions qui vous sont posées.
Vous posez à votre tour 11 questions.
Vous envoyez enfin un tag « Liebster Award » à une blogueuse qui compte moins de 200 abonné-e-s et que vous souhaitez faire connaître.
Vous informez la personne qui vous a nommée que vous avez rempli votre tâche.

J’ai été nominée par Alice du blog lecoussindusinge,  qui m’a posé 11 questions dont je vais répondre ci-dessous. Cette blogueuse est la première blogueuse couture à suivre mon blog. Je me suis sentie très encouragée. j’aime beaucoup ce qu’elle coud, simple et très joliment fini. Par la suite vous verrez les questions que je pose à Amandine du blog fleurdecarotte. J’ai découvert le blog d’Amandine en surfant sur d’autres blogs couture. Je pense qu’elle douée et est fan des patrons RDC!

 

>>> Sans plus tarder voici les 11 anecdotes/infos sur moi:

1. J’aime la mode. Mais ce que j’aime le plus dans la mode c’est le fait d’imaginer combiner et créer des associations des styles et associations de couleurs. Pour moi le fait de coudre c’est dépasser la simple créativité qui existe dans la mode et toucher à l’essence même de la création.
2. Depuis que je couds je suis devenue difficile en vêtement (du coup j’économise des sous). Mais c’est souvent pénible car j’ai des moments ou j’ai juste envie de m’acheter un vêtement déjà fait.
3. Comme personnalité/caractère je suis joviale et extravertie. Si jamais vu me voyez avec un visage comme ceci >_< , il y a deux options: Je suis soit fatiguée ou j’ai faim.
4. Je ne suis pas du tout du matin mais alors la DU TOUT. Chaque matin c’est la guerre, et ce quelque soit l’heure à laquelle je me suis couchée la veille.
5. Je n’ai pas de plat préféré. J’ai grandi un peu partout et mes parents nous ont toujours appris mon frère et moi à toujours manger ce qui nous était servi. Du coup je mange de tout et j’aime tout.
6. Mon endroit préféré pour flâner lorsque je suis en voyage ce sont les marchés. Ce sont de véritables lieux de vie. Des endroits où se mélangent couleurs, saveurs et humanité.
7. J’ai fait des études en Communication et Sociologie.
8. Je fais un travail qui me plait et qui me convient, mais souvent je me demande si je devrais vivre de ma passion qu’est la création textile. Si oui sous quelle forme?
9. Je viens d’une famille d’artistes, chacun avec un art différent. C’est formidable!
10. J’accorde beaucoup d’importance aux êtres humains car je trouve que c’est la créature la plus précieuse que Dieu a créé. Je crois fermement en Dieu.
11. Quasiment tous les weekends, j’essaye une nouvelle pâtisserie. Pour l’instant les Best-Sellers sont le Carrot cake et le Cheese cake.

 

>>> je réponds ici aux 11 questions d’Alice du blog lecoussindusinge:

1. Depuis combien de temps fais-tu de la couture? et comment est née ton envie de coudre?
Je couds depuis septembre 2011. Mon envie de coudre est née d’une part de ma passion pour la création et la mode. Je suis toujours à la recherche de vêtements simples et originaux. Ces vêtements la je les trouvais en vente chez des créateurs. J’achetais très souvent jusqu’au jour ou je me suis dit "non! si je me mets au sérieux, je peux me confectionner ces mêmes vêtements". D’autre part cette époque correspondait à une période ou je m’ennuyais terriblement dans mon ancien travail. Je n’avais plus vraiment de challenge à relever, j’avais même l’impression de désapprendre. Cela ne me convenait pas ni mentalement et ni moralement. J’avais soif d’apprendre, soif de défis. La couture est venue me booster à ce niveau en m’apportant ce coup de peps dont j’avais besoin.
2. As-tu pris des cours? Comment as-tu appris?
Non je n’ai pas pris des cours, j’ai utilisé Youtube et google principalement. Le téléphone pour appeler mon amie Anna en cas de question. J’ai aussi regardé scrupuleusement mes vêtements pour arriver à comprendre comment les pièces ont été assemblées.
3. Quels sont tes tissus favoris, imprimés, matières?
Disons que j’aime le coton car facile et confortable à travailler. En imprimé cela dépend
vraiment du modèle et de la saison. Je sais qu’en ce moment je suis pro-imprimé fleuris pour des  blazer et/ou veste. J’aime aussi le Wax (pagne africain) qui me rappelle tant mes origines, mes grands parents, mes tantes… Ma mère.
4. Quel patron as-tu le plus aimé faire?
Joker – de tête comme ça je je saurais pas vraiment quoi répondre. :-/
5. Quelles sont tes inspirations? Quel est ton style?
Je me posais la question hier! J’aime bien le style un peu rétro-chic, le chic, le simple et l’épuré. Je m’inspire beaucoup du style D’INNA MODJA sinon Pinterest reste par excellence mon terrain de chasse.
6. Aimes-tu porter ce que tu fais? Cela correspond-il au reste de ta garde-robe?
J’adore! Car personne ne l’a dehors, et c’est top quand même. De plus si j’ai envie d’un modèle ou si je vois en magasin un modèle qui ne me convient pas totalement.. Je n’ai plus qu’à aller m’asseoir à ma machine et produire ce que je souhaite. Aujourd’hui ma garde robe est essentiellement composée de créations personnelles (si tu le veux, tu le peux!)
7. Comment se passent tes shooting photos?
Mes shootings photo sont dingues! Je mets la pression à la personne qui me shoote car anxieuse de réussir les photos. Heureusement que je suis entourée de personnes qui m’ont toujours soutenues (vous vous reconnaîtrez… Je vous embrasse💋). Normalement lorsque je me promène je note des lieux ou endroits ou j’aimerai venir shooter, puis on revient si possible pour shooter. Ce sont des moments que j’aime.
8. Pourquoi as-tu décidé de démarrer ton blog?
Pour partager mes créations et suivre ceux des autres. Pour me booster à coudre sans m’arrêter, pour apprendre des autres.
9. Es-tu plutôt couture du soir ou couture du matin?
Moi? Hahahaha! Couture tout le temps! Je n’arrive pas a décrocher. Heureusement que j’ai d’autres activités qui m’obligent à m’arrêter de temps en temps.
10. Quelles sont tes autres centres d’intérêt?
J’aime passer du temps avec les autres, mêmes ceux que je ne connais pas. J’aime la découverte culturelle, j’aime cuisiner et manger avec des amis. J’aime voyager.
11. Quelle technique couture souhaiterais-tu acquérir?
Je voudrais apprendre à faire les boutonnières, et aussi et surtout monter correctement une doublure de veste.

 

>>> Je pose 11 questions à Amandine du blog fleurdecarotte:

1. Depuis combien de temps couds-tu?

2. Aujourd’hui la couture est un art qui se perd, qu’est-ce qui te plait le plus dans cet art?
3. Pendant combien de temps max. peux-tu vivre sans coudre?
4. Quelles sont tes inspirations en couture? Comment te viennent les idées de tes créations?
5. Quel est pour toi l’outil le plus indispensable en couture (hors machine à coudre)?
6. Quel est pour toi l’intérêt d’avoir un blog?
7. Quelle est selon toi la fréquence de publication idéale? Pourquoi?
8. Quelle technique de couture souhaiterais-tu acquérir prochainement?
9. Je comprends que tu vis en Angleterre. Selon toi entre la France et l’Angleterre où fait t-il bon de vivre pour un/une fana de couture. Pourquoi?
10. As-tu des amis(ies) fan de couture? Comment partagez-vous cette passion?
11. Voudrais-tu que la personne qui partage ta vie sache coudre? Pourquoi?

 

Petite chérie – La robe

29 mai

petite chérie3

petite chérie4petite chérie5

petite chérie2image

Petite chérie est le fruit de mon imagination. Oui vous me direz que je n’ai pas cherché bien loin, mais bon… quand même hein….

Non. Plus sérieusement, Petite chérie est la première robe pour laquelle j’ai déssiné un patron. Patron de robe + patron de Col Claudie. J’ai vraiment apprécié de l’élaborer, je la voulais ample et cintrée à la fois (oui je sais je suis compliquée). Parfait pour ce début d’été. Toutefois, je pense réduire la longueur de la robe et l’ouverture au niveau de l’encolure.

Tissu en Chambrey acheté chez Cousette.com / Col Claudie fait avec une cotonnade légère.

 

——————–

[ENGLISH]

Petite chérie is the fruit of my imagination. Yeahh… I know you might be thinking that I did not do any serious thinking, but hey come on!

No. Seriously, Petite chérie is the first dress I drafted. Dress + Peter Pan collar. I really appreciated making it. I wanted the dress to be broad and narrow at the same time (yeahh I know, I’m complicated). This dress is perfect for the first days of summer. However, I might reduce the lengh of the dress and the collar opening.

Main fabric bought from Cousette.com / Peter Pan collar made with a ligh cotton fabric.


PRINTEMPS PRINTEMPS – Le premier Trench à col véritable

11 mai

Printemps Printemps 077 Printemps Printemps 083 Printemps Printemps 082 Printemps Printemps 072 Printemps Printemps 068 Printemps Printemps 061 Printemps Printemps 060 Printemps Printemps 043 Printemps Printemps 041 Printemps Printemps 079 Printemps Printemps 028 Printemps Printemps 065

Après un long silence, nous revoici mon Mac et moi! Nous revenons encore plus fières que d’habitude car, nous avons eu l’honneur, la grâce, et surtout le courage de nous attaquer à un TRENCH. Et oui, et pour cause, températures printanières obligent (ou presque :-/ ), mais surtout le fait est que nous avons décidé de nous attaquer à de vraies techniques. En effet il était temps que nous sortions de notre zone de confort afin d’oser de nouvelles techniques, oser de nouvelles découpes et modifications de patrons comme j’aime si bien le faire. Il est vrai que j’aime bien les modèles simples, mais ce n’est pas pour autant qu’il faille ne pas apprendre à faire plus compliqué.

Alors voici donc mon premier Trench à col véritable "Printemps Printemps". J’ai utilisé le patron 101A, du burda du 03.2010

image

J’ai acheté la gabardine au Ghana (Afrique de l’ouest) et la doublure chez Toto tissu, rue de Paris à Montreuil. C’est la première fois que je m’attaque à un vrai col (merci à Youtube! – Burda quant à toi même si tu restes mon fournisseur officiel de patron, je dois t’avouer que coté explications… bref).  j’aime vraiment la finition du col. j’ai décidé de jouer avec la doublure pour le coté endroit-envers, et je dois avouer que j’en suis fière :) Ensuite je dois rajouter que coté technique franchement il n’y a pas eu de court circuit comme avant, j’essaye de respecter les explications et me séparer de mes attaches à l’école du système D, dont je suis pionnière.

Résultat: Alors? alors? vous en pensez quoi???

———————————————————-

[ENGLISH] – ( SPRING SPRING – The first Trench with a genuine collar)

After a long moment of silence, here we are again, my Mac and I, ready to rock the sewing floor! We are back this time with a proud feeling as we have had the honor, the grace and courage to learn how to sew a TRENCH. Why? Well spring is already here (or suppose to be here :-/), but the true reason is that we have decided to do serious sewing, meaning learning true techniques. In fact, it was time for us to get out of our confort zone and to dare try new techniques, new cuts and pattern modifications as I so like doing. I must admit that I like simple attires, but this is not a reason to not learn techniques for more complicated projects.

Thus, here is "Printemps Printemps"*, my first Trench with a genuine collar. I used pattern 101A of the 03.2010 Burda magazine. I bought the gabardine in Ghana (West Africa) and the lining at Toto tissu, rue de Paris in Montreuil. it is the first time I am sewing a collar (thanks to Youtube! – Burda, as for you, even though you remain my official pattern provider, I must admit that your explanations are… hum!). Anyway, I like the finishing of the collar. I decided to mix the lining and the main fabric for a swanzy look, and I must admit that i like it :) Regarding the technique, NO short cut as before. I tried to respect the explanations even though I had always had a resourcefulness approach to certain techniques.

Result: So tell me! Tell me! What do you thing about it??

 

*Spring Spring

 

 

#Sainte Laurène – Le chemisier

14 avr

YSL UN YSL DEUX YSL TROIS

 

Version bêta/test:

YSL 067

YSL CINQ

Version bêta/test -

YSL QUATRE

 

Après quelques semaines de détente, me revoici :) avec le modèle du chemisier #115 du Burda du 04/ 2014. Je ne sais pas ce que ce top m’a fait. Mais depuis le jour où je l’ai vu, j’ai eu un gros coup de cœur, déterminée à le décliner avec plusieurs tissus pour le printemps. 

image

Le choix du tissu: Alors là je ne me suis pas faite avoir: Après avoir hésité à prendre un lainage Yves Saint Laurent et avoir beaucoup regretté, cette fois-ci, je suis allée à la chasse au tissu de qualité car voulant vraiment réussir mon top. C’est ainsi que je revint en emportant sous le bras, un coupon de 3 mètres d’une cotonnade blanche sorti de chez Yves Saint Laurent. Alors attention, il ne s’agissait pas pour moi de ne prendre de la marque pour prendre de la marque, il s’agissait plutôt de prendre de la marque pour garantir un fini de qualité. 
En attendant, j’ai quand même eu le courage de tester sur un tissu de piètre qualité. Je trouve que le fini n’est pas le même. 

La réalisation: Ce projet est convenable aux débutants. J’ai par ailleurs appris de par ce projet à réaliser un ourlet d’angle ce qui n’était pas mal sur le plan de la technique. D’ailleurs j’ai décidé d’apprendre une nouvelle technique à chaque projet. Comme on dit chez moi: "C’est en forgeant que l’on devient forgeron". 

Le résultat: Un chemisier de printemps simple et original. La version YSL est, comme on le dit, "Propre". Joli tombé, fini soigné. La version olive n’est pas mal non plus.
J’ai récemment acheté du Chambray pour faire une version Chambray également, mais bon une fois que l’excitation de ce top parti…  j’ai décidé de laisser tomber et de créer quelque chose d’encore plus original avec ce tissu… Restez connectés ;) 

———————————- 
[ENGLISH] 

This top is based on pattern #115 of the 04/2014 Burda magazine. 
I do not know what this top has done to me!  Ever since the first day I saw the image on the Burda preview, I went crazy! Determined to make it in different colors for spring. 

About the fabric: After hesitating on a Yves Saint Laurent wool fabric that I ended up not taking and regretting, this time I saw a white Yves Saint Laurent cotton fabric. No need to tell you that it headed directly in my shopping basket (actually no. it ended under my arm as I don’t shop with à basket lol). Please note that I am not the kind of person who buys a brand just to have a brand. I rather go for brands because of the quality of the fabric, thus, the result of the garment. 
I had the courage to pre-sew the top in a cheap fabric. You will see that the result is not the same. 

About the realization: This project is suitable for beginners. I learned with this project how to sew a corner seam. I have also decided to try my best to learn a new technique in every new project. 

The Result: A simple and original spring top. The YSL white version is neat and charming. The other version is.. not bad. 
I recently got a chambray fabric to make a chambray version of this top too, but now that the excitement is gone, I am saving the chambray for a super cool project…. Stay tuned ;)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 79 autres abonnés